Pour être adaptés au transport d’animaux, les véhicules doivent respecter certaines règles. Tout d’abord, ils doivent être construits de manière à ne pas causer de blessures ou de souffrances aux animaux.

Ensuite, pour pouvoir faire des transports nationaux ou internationaux des animaux, les véhicules fournies par les entreprise de logistique et transport internationaldoivent être constamment propres et désinfectés, et capables de fournir une protection et un abri contre les mauvaises conditions météorologiques et les températures extrêmes.

Ils doivent être construits de manière à empêcher les animaux de s’échapper ou de tomber, et avoir un sol non glissant qui limite la fuite des excréments et de l’urine.

En outre, les espaces sur les véhicules doivent être tels qu’ils permettent une ventilation adéquate au transport animalier international.

Comment se préparer au transport d’animaux vivants ?

Les dispositions de base  pour les sociétés de transport animaliersont les mêmes : les toits, les bacs à litière, les cloisons, les systèmes de ventilation, de contrôle et d’enregistrement de la température, les systèmes d’alarme et d’abreuvement doivent être les mêmes pour tous les moyens de transport d’animaux vivants.

Espace pour les animaux : comment les garder séparés ?

Selon le type d’animal transporté, les espaces qui doivent être mis à disposition pour chaque animal changent, établis en fonction de son poids, de sa race et d’autres facteurs spécifiques. 

Sur la base des caractéristiques des animaux, une surface spécifique en mètres carrés par animal est attribuée.

La disposition des animaux change en fonction de la durée du voyage. Pour les trajets de moins de 8 heures, l’obligation de diviseurs n’est pas précisée, sinon chaque animal dispose d’un espace spécifique, équipé d’une station d’abreuvement et d’autres besoins spécifiques. 

Les animaux doivent toujours, quelle que soit la durée du voyage, être séparés s’ils sont d’espèces différentes, s’ils sont hostiles entre eux, avec et sans cornes, mâles et femelles, s’ils sont de taille et d’âge sensiblement différents.

Si les animaux doivent être attachés, les cordes utilisées doivent être solides pour ne pas se casser pendant le trajet, suffisamment longues pour permettre aux animaux de bouger et de s’allonger, et ne pas créer de risque d’étouffement des animaux eux-mêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × quatre =